Emploi et Société

L’emploi est le plus souvent ce qui définit le bien-être économique et social d’une personne. Pourtant, nous travaillons plus longtemps et devenons plus productifs sans pour autant que notre bien-être s'améliore de manière équivalente. Les emplois les plus rémunérateurs sont-ils aussi  ceux qui apportent le plus à notre société ? 

Nous devons repenser la place du travail et redéfinir la société dans laquelle nous voulons vivre. Le GND promeut la qualité de l’emploi comme moyen d’assurer le bien-être mais exige une réforme sociale de grande envergure. La qualité de la vie au travail est cruciale mais elle devrait être couplée à une réduction du temps de travail, une plus grande égalité des genres et  l’accent devrait davantage être mis sur les loisirs, la participation citoyenne et la vie familiale.  

Avec le Green New Deal la vie ne serait plus uniquement centrée sur le travail et l’argent ne serait plus le seul moteur de la société.

L’écologisation de l’économie sera elle-même créatrice d’emplois, y compris dans des domaines émergents comme les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, et le secteur en pleine croissance des services écosystémiques.

Le développement de nouveaux secteurs dans l’économie durable ne peut se faire sans investir dans  la recherche   l’éducation et la formation.

  

Le Green New Deal exige entre autres :

  • la fixation de barèmes de revenu minimum, une garantie de conditions de travail décentes et une  amélioration des droits du travail dans toutes les formes de contrats ;
  • un renforcement des stratégies de formation professionnelle continue pour permettre aux travailleurs d'accéder à des emplois verts.
  • développer et soutenir les business modèles alternatifs comme les organisations communautaires, bénévoles ou les associations sans but lucratif ;
  • un meilleur équilibre entre travail et vie personnelle pour tous.